La boutique

"Sakura" linogravure 2 couleurs sur papier BFK Rives. Edition limitée... Voir le produit
"Fujiyama" linogravure 4 couleurs sur papier White Johannot. Edition... Voir le produit
  "Petit bonze" linogravure 1 couleur sur papier BFK Rives. Edition... Voir le produit
  "Shubunkin" linogravure 2 couleurs sur papier Canson Edition.... Voir le produit

Le rituel du thé Touareg

Pour le premier atelier de la rentrée, je vous propose de prolonger vos vacances le temps d'une soirée, en découvrant le rituel du thé Touareg ! C'est en compagnie de Bey, Touareg, que l'atelier s'est déroulé hier soir. Une invitation à la détente et au partage, en toute simplicité et dans la plus pure tradition des peuples Berbères. Retour en images...

Hier soir s'est déroulé à la galerie un atelier que je rêvais de faire depuis bien longtemps ! Nous avons pu découvrir le fameux rituel du thé touareg, réalisé avec authenticité, comme si vous y étiez. Sous la tente, mais sans les dunes de sable ni les chameaux. Qu'importe, l'ambiance était là et Bey, Touareg de son état, a su nous faire voyager avec brio le temps de cette soirée. Il est important de préciser que le thé "façon Touareg" est différent du thé marocain, que vous connaissez peut-être un peu mieux. Le thé préparé à la marocaine se fait habituellement dans dans de grandes théières en étain et ouvragées, accompagnés de plateaux finement ciselés et de verres très souvent décorés. On y infuse du thé vert, agrémenté de menthe. En fait, ce serait plutôt l'inverse : c'est la menthe qui est agrémentée d'un peu de thé ! Les Touareg prépare le thé un peu différemment. Les théières utilisées sont en émail, de différentes couleurs et tailles. Vous pouvez voir sur les photos qui suivent à quoi elles ressemblent. Plusieurs plateaux sont également utilisés, ainsi que de petits verres, très simples mais résistants à la vie nomade des Touareg. Le rituel du thé Touareg est très important dans leur mode de vie nomade. C'est un moment de détente, après de longues heures de marches sous le soleil. Le thé est aussi un moment de partage, au sein des caravanes ou avec des personnes croisées sur le chemin, mais aussi l'occasion d'échanger des nouvelles qui ne circulent pas aussi vite que chez nous !

Voici dans les grandes lignes les différentes étapes de préparation du thé touareg : Dans un premier temps, la théière est mise sur le feu afin de faire chauffer l'eau. Il y a plusieurs types de thés qui peuvent être utilisés, tous étant des thés verts chinois. On retrouve le fameux Gunpowder, ou encore le Chunmee, un peu plus fin au palais. Celui utilisé par notre hôte ressemble à ce dernier. Le thé est dosé suivant le nombre de convives. Une fois rincé, le thé est remis sur le feu pour environ 15 minutes. Il ne s'agit pas d'une infusion, mais d'une décoction. Le thé est ensuite transvasé dans une seconde théière (ici la blanche en photo). Bey verse cette décoction de la théière au grand verre puis du grand verre à la théière, et cela un grand nombre de fois afin de faire mousser le thé. Je n'ai pas compté, plutôt impressionné par la dextérité avec laquelle le thé passe d'un contenant à l'autre, sans qu'aucune goutte ne tombe à côté ! Le thé est sucré puis gouté et si le goût convient, il est ensuite versé dans les petits verres, prêt à être dégusté. Pour cette première décoction, il n'y a pas de menthe, afin de profiter des parfums du thé.

  

 

 

 

Le goût est très particulier. A la fois fort, puissant, et en même temps adoucit par le sucre. Un régal !!! Dans la culture berbères, on dit de ce premier verre qu'il est "amer comme la vie". Les deux préparations suivantes intègrent un peu de menthe. La différence avec le thé marocain se situe dans la quantité de menthe utilisée. Ici, la menthe est utilisée avec parcimonie, juste pour parfumer délicatement la décoction. Le goût du thé évolue, et s'adoucit. Le second verre est "doux comme l'amour" et le troisième, "suave comme la mort". D'autres plantes, dont certaines médicinales, peuvent être utilisées en substitut à la menthe. Finalement, le désert n'est pas si aride que ça... On retrouve dans cette tradition berbère la notion d'accueil et de partage, visible dans tous pays où le thé fait parti des traditions. Merci Bey de nous avoir fait partager ton quotidien et de nous avoir emmené en voyage, ce fut un véritable moment de détente pour nous tous. Pour ceux à qui ça a donné envie de voyager, je vous invite à découvrir le site de Bey, Emanère Voyages. Bey organise des treks dans le désert algérien. Vous pourrez, le temps d'une ou deux semaines environ, partager le quotidien des peuples nomades, vivre au sein d'une caravane et... boire du thé !!! Pour finir, je vous invite à découvrir une courte vidéo de cette soirée, afin de prolonger encore un peu ce moment hors du temps...

Le rituel du thé touareg par nikosan-artwork

Catégories : L'art du thé

Commentaires

Sandrine
le 07 septembre 2012 à 17:09
C'est avec ce genre de soirée qu'on prend du plaisir a faire "la rentrée". Merci pour cette invitation aux voyages et aux rêves.
Katia
le 07 septembre 2012 à 19:09
Merci Nicolas de nous avoir emmené en voyage!
Qu'une envie: prolonger le voyage dans le désert algérien !
Françoise
le 09 septembre 2012 à 08:09
Quelle belle soirée ! Comme un prolongement des vacances, une évasion. Embarquement immédiat pour le désert, avec un guide formidable qui nous a fait découvrir une autre voie du thé, celle des Touaregs. Un thé différent de celui que l'on peut savourer au Maroc par exemple. Belle découverte, merci Nikosan pour ce bon moment.
Katia
le 09 septembre 2012 à 10:09
Merci Nicolas de nous avoir fait voyager le temps d'une soirée.
Qu'une envie : prolonger le voyage dans le désert algérien.
le 14 septembre 2012 à 09:09
Oui, quelle belle soirée! Se retrouver à l'orée du désert si bien accompagnés fut une expérience exceptionnelle. Merci Nikosan de nous permettre ces instants de rêve, merci Bey de partager avec nous la richesse de ta culture traditionnelle. Ces échanges sont des perles déposées au creux de notre quotidien.
Elias
le 13 décembre 2013 à 20:12
Magnifique! Cette préparation Touareg du thé est la meilleure à mon goût.. Rien à voir avec la préparation à Marrakech.. Très bel article!
eric
le 25 avril 2014 à 10:04
C vrai en Mauritanie ils le font comme ca , j ai habité 3ans a nouadhibou.le 1er thé et vraiment t fort

Ajouter un commentaire